Vos guides

Vos guides passionnés de l’histoire antillaise

A son arrivée en Guadeloupe en 2008, Nicolas POILLOT se prend d’une véritable passion pour ces îles, pour leurs cultures, leurs histoires et leur patrimoine végétal. Il s’engage alors dans une démarche de découverte et de recensement des sites permettant de témoigner de la richesse culturelle de ces territoires. A pied, en kayak, de musées en musées ou encore en frappant à la porte des particuliers, il visite et répertorie ce qui est encore visible et pourrait témoigner du passé.

Dans le même temps, préoccupé par le devenir de la planète et la situation économique et écologique de son île, il s’engage auprès de producteurs locaux (maraîchers, agro-transformateurs, éleveurs…) pour mettre en valeur la richesse végétale et culinaire de la Guadeloupe. A leurs contacts Charlotte POMMIER et Nicolas POILLOT, découvrent et répertorient les plantes médicinales, potagères et aromatiques. Ils se lancent alors dans la mise en valeur culinaire de ce patrimoine inestimable tout en cherchant à éliminer de leur cuisine les produits d’importations. Petit à petit la liste des fournisseurs s’affine pour privilégier ceux qui se lancent dans une démarche de production saine excluant l’usage des produits chimiques…

 Une vraie passion que Nicolas POILLOT est aujourd’hui prêt à partager avec vous.

Une carrière dans l’enseignement de l’histoire

Depuis 2007 Nicolas POILLOT enseigne l’histoire et la géographie pour le compte de l’Éducation Nationale, fonction qu’il occupe toujours aujourd’hui. C’est dans le cadre de ce travail qu’il sera chargé de plusieurs missions de valorisation de l’histoire antillaise auprès du public scolaire et enseignant. Il a, entre autre, occupé un poste de chargé de mission auprès des archives départementales de la Guadeloupe.

un guide diplômé et passionné

 

Depuis 2015 Nicolas POILLOT a engagé un travail de recherches sur les villes de la Guadeloupe au XIXème siècle et plus particulièrement Pointe-à-Pitre avec l’Université des Antilles. Il obtient en 2017 son premier diplôme de recherches en soutenant ses travaux sur Pointe-à-Pitre en 1847. Ces recherches sont actuellement en cours de publication.

Nicolas POILLOT est donc un véritable passionné de l’histoire antillaise qui saura vous guider et vous offrir les clefs de lecture de ce patrimoine passionnant et très diversifié.

La découverte de la Guadeloupe s’est d’abord faite par la forêt , les rivières et des ballades en recherche de graines en tout genre destinées à la confection de bijoux et d’artisanat. C’est au fil de ces randonnées avec un bon professeur, source d’informations précieuses et intarissables sur les plantes, que Charlotte Pommier a développé un attrait certain pour cette nature luxuriante.

Ce goût pour le patrimoine végétal a tout naturellement poussé Charlotte Pommier vers sa protection, par des gestes et habitudes de vie adéquat. Elle commençe d’abord par limiter les produits d’importation dans son quotidien et se fournir en fruits et légumes locaux, le plus proche possible d’une agriculture locale, saine et respectueuse de l’Homme et de l’environnement et développe son jardin médicinal et son potager.

Après avoir rejoint en tant que consommatrice et bénévole Gwad’AMAP, Charlotte Pommier a été salariée de l’association Dot Soley gérant cette AMAP au poste de chargée de développement de projet. L’association  œuvre pour le maintien et le développement d’une agriculture locale et saine en soutenant des producteurs locaux. Ce travail a permis à Charlotte Pommier de renforcer ses connaissances en matière d’agro-transformation ,de développement de projets locaux et durables, ainsi que sur la question de la pollution effective de nos îles.

Passionnée et toujours a l’affût de nouvelles recettes locales et naturelles , Charlotte Pommier est chargée, entre autre,au sein de LespriKreol, de la confection de petits encas, jus et tisanes glacées. C’est elle qui vous emmène à la découverte de ce patrimoine culinaire passionnant .

Pour cela son goût pour la cuisine la pousse vers une sélection de ses produits auprès d’acteurs locaux développant une démarche responsable et durable pour le territoire. Ainsi dans nos assiettes nos plats sont composés d’aliments n’ayant pas fait plus de 100 km!

   Qu’attendez vous?

Share This